11 juillet 2020
couple

Supporter tout en amour ?

Par amour pour leur homme, certaines femmes sont prêtes à tout, à absolument à tout. Elles sont prêtes à toutes les concessions, à tous les renoncements. Et cela, même si leur homme en question les bafoue, les humilie, les trahit. Elles continuent de l’aimer de tout leur cœur.

Être prêt(e) à tout par amour ?

Beaucoup de personnes ne comprennent pas un tel amour qu’elles ne qualifient plus d’amour d’ailleurs, mais d’asservissement, et proche de l’esclavage volontaire. Est-ce parce que l’amour est aveugle et peut tout justifier ? Est-ce parce qu’elle pense qu’il est le seul homme compatible avec elle ? Dans tous les cas, même si une femme continue à faire bonne figure en dépit de la trahison de son homme, il faut admettre que les douleurs sont là et de graves dégâts surviennent.

L’illusion d’être forte

Dans un couple, c’est indéniable et inévitable, l’un et l’autre se doivent de céder de temps à autre. Cela dans le but de faire plaisir à l’être aimé, de respecter ses désirs tout comme sa liberté. Mais est-ce que cela veut dire s’effacer au point de n’être plus personne, d’être tout à fait insignifiant ? Est-ce de l’amour que de n’être plus rien face à l’autre ? Et d’ailleurs, quel est le processus qui mène à une telle situation ? Selon certains psychiatres, il semble que certaines de ces femmes dans ce genre de cas trouvent de l’exaltation, de la jouissance dans ce statut de compagne martyrisée. Elles se sentent grandies, fortes et à la hauteur d’un idéal qu’elles se sont fixé. Elles se posent en femmes tragiques et héroïques.

Le lien avec son homme avant tout

Pour ces femmes humiliées, mais qui se croient être des pasionarias braves et aimantes, la force de leur attachement joue un rôle très important. Ce lien est quasi indestructible. Malgré le mécontentement de leur entourage, les encouragements de ses proches et amis à analyser objectivement leur situation, le lien qui les attache à leur homme est plus fort que tout. Préserver ce lien est le but de leur vie, et cela, à n’importe quel prix. Ce lien se nourrit de tout, même de la souffrance, de la douleur, pourvu qu’il tienne. Ces femmes s’acharnent à préserver leur couple envers et contre tout. C’est un amour inconditionnel, dans le plein sens du terme qui semble provenir de l’amour de notre mère, profond, sans fin.

Est-ce un choix ?

Il y a des femmes qui ont renoncé à leur activité professionnelle par amour pour leur homme, parce que cela fait plaisir à celui-ci. Mais être contrainte à ne plus travailler, c’est difficilement acceptable de nos jours. Aussi, est-ce un choix dans le but de répondre à l’attente de l’homme ou est-ce vraiment le choix de la femme ? Est-ce le choix de la femme de jouer le rôle de la « sacrifiée » ? Certaines femmes sont prêtes, pour garder leur homme, à perdre leur âme. Elles sont terrorisées à l’idée d’être abandonné par celui-ci. Elles ne veulent surtout pas prendre le moindre risque de perdre l’autre. Être assujetties à ce point à l’homme qu’on aime vient certainement d’un problème qui remonte à la petite enfance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *